Fertimax

Mesure de la qualité du sperme

Le délai moyen pour aboutir dans un projet d'’enfant est de un an. Au-delà de ce délai, en cas d'’insuccès la consultation d'’un professionnel de santé permettra d'’engager un diagnostic approfondi.


Sachez que dans les cas de sous-fertilité du couple, les causes sont :

1. Examens de base


Spermogramme

Le spermogramme est généralement le premier examen effectué sur l'’homme. Cet examen mesure plusieurs paramètres qui caractérisent la qualité fécondante du sperme : volume, viscosité, nombre de spermatozoïdes par milliilitre, mobilité des spermatozoïdes,  taille et  forme des spermatozoïdes, dosage de certaines substances (zinc, fructose, carnitine…).

Plus les résultats de cet examen s'’éloignent des résultats normaux, plus la fertilité du sperme est réduite. Les valeurs normales d'’un sperme fécond sont résumées dans le tableau suivant :

Volume

Supérieur ou égal à 2,0 ml

PH Entre 7,2 et 8,0
Concentration des spermatozoïdes Supérieure ou égale à 20 millions par millilitre
Nombre total des spermatozoïdes Supérieur ou égal à 40 millions
Mobilité (1 heure après l'éjaculation) Supérieure ou égale à 50% mobilité progressive
Mobilité (3 heures après l'éjaculation) Supérieure ou égale à 30% mobilité progressive
Morphologie Supérieure ou égale à 50% de morphologie normale
Vitalité Supérieure ou égale à 75% de spermatozoïdes vivants
Leucocytes Inférieur à 106/ml i

Zinc 4-14 µmol/éjaculat
Fructose 25-103,9 µmol/éjaculat
Carnitine 0,8-2,85 µmol/éjaculat

Le spermogramme permet de diagnostiquer plusieurs problèmes sur les qualités fécondantes du sperme. Citons :

Test de fragmentation ADN

Cette technique récente est moins connue et moins souvent prescrite que le spermogramme. Le test de fragmentation ADN, est pourtant un test décisif et complémentaire au spermogramme. Ce test mesure l’état de l’ADN des spermatozoïdes. La tête du spermatozoïde contient de l’ADN, c'est-à-dire le capital génétique de l’individu. La fragmentation correspond à des ruptures des brins d’ADN. A un niveau faible, ces ruptures sont réparées dans l'ovocyte après fécondation. Au-delà d'un certain seuil de cassures, le processus de réparation ne peut plus se réaliser de façon satisfaisante pour permettre un développement embryonnaire normal. Cette détérioration d'ADN peut être due à un excès de radicaux libres.

Valeurs de référence :

Trop souvent, l’investigation masculine s’'arrête au spermogramme. Cependant un bon spermogramme n'’induit absolument pas une bonne fragmentation ADN. Ces deux résultats sont complètement indépendants l'’un de l’autre. Il est donc très vivement recommandé de demander un test de fragmentation ADN en complément du spermogramme.

2. Examens approfondis


En fonction des résultats de ces premiers tests, et si cela est nécessaire d'’autres investigations pourront être envisagées. Citons par exemple :