Fertimax

7 conseils clés pour une grossesse naturelle

Pour aboutir dans votre projet d’enfant, 1 spermatozoïde doit féconder 1 ovocyte. Pour optimiser vos chances :

1. Ciblez vos rapports sexuels sur les 2 jours les plus fertiles. La libération d’un ovocyte par les follicules ovariens ne se produit qu’une fois par mois, en moyenne au 14 ème jour du cycle féminin (pour un cycle de 28 jours). La durée de vie moyenne de l’ovocyte n’est que de 24 heures après sa libération. Le moment optimal pour un rapport sexuel fécondant est la veille, le jour et le lendemain de l’ovulation. Pour cibler la période ovulatoire avec précision, il est recommandé d’utiliser un test d’ovulation.

2. Faites souvent l’amour : des rapports sexuels réguliers (2 à 3 par semaine) optimisent les chances de fécondation et donc de grossesse. La mobilité des spermatozoïdes augmente avec le rythme des éjaculations et décroît suite à une abstinence supérieure à 5 jours. Il est conseillé d’avoir des rapports sexuels tous les 2 jours en commençant 5 jours avant la date d’ovulation et jusqu’à 2 jours après celle-ci. Notez que des rapports pluriquotidiens font baisser la concentration des spermatozoïdes et peuvent donc réduire les chances de fécondation.

Fertilité du couple

3. Arrêtez l’alcool :

Chez la femme : L’alcool nuit à la production de progestérone. C’est la progestérone, qui associée aux œstrogènes, permet le développement du tissu qui tapisse l’intérieur de l’utérus. Cette muqueuse utérine doit être épaisse et bien vascularisée pour permettre à l’ovule de s’implanter pour la phase de nidation.

Chez l’homme : L’alcool réduit le niveau des hormones essentielles à la production des spermatozoïdes. La consommation d’alcool réduit la quantité de spermatozoïdes et augmente la quantité de spermatozoïdes anormaux. Il faut donc arrêter totalement de boire pendant au moins trois mois, c'est-à-dire un cycle de maturation d’un nouveau stock de spermatozoïdes. Plusieurs études ont démontré que les qualités d’un sperme très dégradé reviennent à un niveau normal dans la majorité des cas après cette période d’abstinence.

 

4. Arrêtez le tabac :

Chez la femme : le tabac fait chuter la production d’œstrogènes. Le manque d’œstrogènes nuit gravement au mûrissement de l’ovocyte. Il rend l’ovule plus difficile à pénétrer par le spermatozoïde et modifie la consistance de la glaire cervicale rendant la nage plus difficile pour le spermatozoïde.

Chez l’homme : la nicotine et le monoxyde de carbone augmentent nuisent gravement aux qualités fécondantes du sperme. Le tabac augmente de 250 % le taux de lésions oxydatives de l’ADN des spermatozoïdes. Il nuit au nombre, à la mobilité et la forme des spermatozoïdes.

 

Comment tomber enceinte?

5. Evitez la chaleur : les spermatozoïdes détestent la chaleur. La température optimale des testicules pour la production de spermatozoïdes est de 32 degrés, c'est-à-dire légèrement inférieure à la température du corps. C’est pourquoi les testicules pendent loin du corps dans le scrotum. Si vous augmentez la température des testicules seulement d’un degré, les spermatozoïdes commencent à mourir par million. Il est donc conseillé d’éviter tout ce qui peut surchauffer les testicules, tels que : sous-vêtements serrés, bains chauds, saunas…

6. Le plus tôt sera le mieux :

Une femme de 25 ans a deux fois plus de chance de tomber enceinte chaque mois qu’une femme de 38 ans.

Un homme de 25 ans a deux fois plus de chance de fertiliser sa partenaire en moins d’un an qu’un homme de 35 ans.

 

7. Pour les femmes prenez 2 gélules d’OVOCYPLUS™ par jour durant toute la période où vous essayez de concevoir.

Pour les hommes prenez 2 gélules de FERTIMAX™ par jour durant la période où vous essayez de concevoir. Minimum 3 mois, c'est-à-dire le délai moyen de maturation des spermatozoïdes de 72 jours auxquels s’ajoutent 25 jours pour qu’ils soient capables de féconder.

Et bien sûr l'utilisation des drogues : marijuana, cocaïne, hachisch… est totalement à proscrire pour aboutir dans un projet d'enfant.

Ces conseils ne remplacent pas l'avis du médecin traitant.